Paul Hébert, un rêveur de théâtre n’est plus

3 mai 2017
Commentaires: 0
Catégorie: Non classé
3 mai 2017, Commentaires: 0

Paul Hébert a toujours porté le rêve d’un théâtre d’une qualité sans compromis. Né en 1924 à Thedford Mines, acteur sur scène, à la télé et au cinéma, metteur en scène, directeur artistique et pédagogue, il a profondément influencé le développement de l’art théâtral au Québec tout en se frottant volontiers aux contraintes du métier de producteur.

Pour lui, le théâtre de qualité avait sa place en tout temps. Il fondera plusieurs théâtres dans les années cinquante et soixante dont le théâtre Chanteclerc de Saint-Adèle où il montera la Mégère apprivoisée de Shakespeare – oui, Shakespeare en été !  et donnera ainsi naissance au phénomène que deviendra le théâtre d’été.

Un peu plus tard, à partir de 1961, On le retrouve au théâtre de Gaspé où il montera des auteurs américains qu’il affectionne particulièrement tels Arthur Miller (Vu du pont) et Tennessee- Williams (La Ménagerie de Verre).

Mais c’est dans la région de Québec que sa présence scénique s’est fait le mieux plus sentir avec la fondation du Théâtre du Trident et la fondation du théâtre Paul-Hébert de l’Île d’Orléans qui déménagera plus tard au théâtre de la Dame Blanche, au pied des chutes Montmorency.

Dans les années 1990, Paul Hébert a exprimé son inquiétude devant les rapports artistes-producteurs en voie de transformation et a contribué à une meilleure compréhension des pratiques et des enjeux respectifs.

Monsieur Hébert, l’Association des producteurs de théâtre privé (APTP) vous rend hommage et vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>